Les dernières chroniques





11 août 2017

[Chronique] L'oeil de Pâques - Jean Teulé

https://www.pocket.fr/tous-nos-livres/romans/romans-francais/loeil_de_paques-9782266220095/

Le centre du monde est à Calais, entre les falaises de craie et le trou dans le Channel. Le centre d'un monde où passent les orbites de six planètes bien humaines. Pâques, beauté métisse venue d'Inde, joue le rôle du soleil. Chacune lui tourne autour, attiré par la chaleur. Depuis la nuit des temps, ces planètes sont appelées à se percuter, pour faire jaillir des gerbes de bonheur lilas. Et pour que ce miracle advienne, un crime doit être commis.

8 août 2017

[Chronique] Le jour où j'ai appris à vivre - Laurent Gounelle

https://www.pocket.fr/tous-nos-livres/romans/romans-francais/le_jour_o-_jai_appris_a_vivre-9782266258739/
Cliquez ici si l'ouvrage vous intéresse.

Imaginez : vous vous baladez sur les quais de San Francisco un dimanche, quand soudain une bohémienne vous saisit la main pour y lire votre avenir. Amusé, vous vous laissez faire, mais son regard se fige, elle devient livide. Ce qu’elle va finalement vous dire, vous auriez préféré ne pas l’entendre. À partir de là, rien ne sera plus comme avant, et il vous sera impossible de rester sur les rails de la routine habituelle.
C’est ce qui va arriver à Jonathan. À la suite de cette rencontre troublante, il va se retrouver embarqué dans une aventure de découverte de soi ponctuée d’expériences qui vont changer radicalement sa vision de sa vie, de la vie…

6 août 2017

[Chronique] Les épices du délice - Salima Drider (auteure) et Rubén Aguirre (illustrateur)

Cliquez ici si l'ouvrage vous intéresse.

La Pluie d’Or, célèbre petit quartier parisien où il fait bon vivre, voit son quotidien perturbé du jour au lendemain. En effet, le couscous de l’emblématique Mère Fatma perd mystérieusement son goût mythique. Une Ombre Noire à l’allure sombre, munie d’un nouveau plat hypnotique et sans saveurs, le « Padgou » va s’emparer de la joie de vivre des habitants, laissant la Mère Fatma seule et désemparée. Pour retrouver les saveurs de son plat magique et sauver son quartier tout entier, la Mère Fatma va devoir affronter de nouvelles aventures, de nouveaux personnages et faire face à ses peurs les plus profondes. Le monde survivra t’il sans couscous ? 

5 août 2017

[Chronique] Comment gagner 1 heure par jour... - Michael Heppell

 ... OU 2 SEMAINES DE PLUS PAR ANNÉE


Gagner 1 heure de plus par jour ? Tous les jours ? C'est possible. Et même facile ! Faites le compte : 1 heure de + par jour, c'est deux semaines de plus par année ! Du temps pour faire ce que vous voulez. Un guide rempli de centaines d'idées géniales. Il ne vous reste qu'à les mettre en action. À lire pour :  Vaincre la procrastination et prendre de meilleures décisions plus rapidement ; Trouver du temps insoupçonné - du temps pour faire des choses importantes ; Découvrir de nouvelles façons d'organiser son temps et sa vie ; Apprendre à réduire les pertes de temps ; Simplifier tout ce que l'on fait, au travail et à la maison. Une méthode éprouvée qui vous fera gagner du temps, tous les jours. GARANTI !

24 juil. 2017

[Chronique] Des femmes remarquables - Barbara Pym

http://www.belfond.fr/livre/litterature-contemporaine/des-femmes-remarquables-barbara-pym
Cliquez ici si l'ouvrage vous intéresse.

Dans la veine de La Ferme de cousine Judith (Belfond Vintage, 2016) et des Aventures de Cluny Brown de Margery Sharp (Belfond Vintage, 2015), Des femmes remarquables, aussi drôle que savoureux, compte parmi les meilleures comédies anglaises. Avec sa bouilloire à la main et son oreille compatissante, Mildred Lathbury est l'incarnation même de la chic fille. Mais l'arrivée d'un couple de jeunes mariés dans son immeuble va bouleverser sa vie bien ordonnée...
Londres, dans les années 1950. Mildred Lathbury, jeune femme célibataire au quotidien partagé entre la vie de la paroisse et les tâches domestiques, voit son existence bouleversée lorsque débarque dans son immeuble une fougueuse anthropologue au bras d'un très bel homme...

Je laissai Dora poursuivre, mais sans réellement lui prêter l'oreille car je connaissais l'opinion que nourrissait Dora à l'égard de miss Protheroe et de tout précepte religieux. Nous nous étions souvent querellées autrefois à ce sujet. Je me demandais comment elle pouvait gâcher autant d'énergie à lutter pour une vétille telle que le port du chapeau à l'office ; puis je me dis qu'après tout, la vie se réduisait, pour la plupart d'entre nous, à des détails de cet ordre : les petits désagréments plus que les grandes tragédies, les dérisoires petites envies plus que les grands renoncements et les tragiques passions amoureuses de l'histoire ou des romans.

Back to Top