Les dernières chroniques





6 août 2017

[Chronique] Les épices du délice - Salima Drider (auteure) et Rubén Aguirre (illustrateur)

Cliquez ici si l'ouvrage vous intéresse.

La Pluie d’Or, célèbre petit quartier parisien où il fait bon vivre, voit son quotidien perturbé du jour au lendemain. En effet, le couscous de l’emblématique Mère Fatma perd mystérieusement son goût mythique. Une Ombre Noire à l’allure sombre, munie d’un nouveau plat hypnotique et sans saveurs, le « Padgou » va s’emparer de la joie de vivre des habitants, laissant la Mère Fatma seule et désemparée. Pour retrouver les saveurs de son plat magique et sauver son quartier tout entier, la Mère Fatma va devoir affronter de nouvelles aventures, de nouveaux personnages et faire face à ses peurs les plus profondes. Le monde survivra t’il sans couscous ? 




Les épices du délice, suite de La pluie d'Or !

Je vous retrouve aujourd'hui pour vous parler d'un nouveau conte musical paru chez Nuits d'encre éditions
Je suis ravie de vous le présenter, car je l'ai adoré, de plus, il fait suite à l'album intitulé La pluie d'Or sur lequel j'avais eu un gros coup de cœur et que je vous ai déjà chroniqué sur le blog. Pour lire la critique, il vous suffit de cliquer ici.

Dans Les épices du délice, nous retrouvons donc la plupart des mêmes personnages que dans La pluie d'Or : Mère Fatma, Papi Moussa, Asia et Noah et les habitants du quartier de La pluie d'Or. 
Dans cette histoire, la Mère Fatma, réputée pour son fameux couscous que tous les habitants du quartier adorent, va se retrouver bien mal en point : lors de la fête du printemps, elle va se rendre compte que son plat n'a plus aucun goût, elle a beau refaire et refaire la même recette, il n'a plus aucun goût, elle ne comprend pas ce qu'il se passe et en est bien malheureuse. Pour le comprendre, elle va devoir à nouveau affronter certaines de ses peurs...


Une histoire et des chansons émouvantes

J'ai donc adoré ce nouvel album, l'histoire m'a plu. Finalement, si la Mère Fatma n'arrive plus à reproduire son couscous, c'est tout simplement qu'elle est triste, car ses enfants viennent de prendre leur envol et donc elle n'a plus l'étincelle qui la faisait cuisiner aussi bien, elle y a perdu goût. J'ai beaucoup aimé le sujet traité ici, car je pense qu'il parlera à tous les parents qui liront ce livre avec leurs enfants, c'est touchant, mais c'est aussi la vie et le chemin naturel des choses. 
Ce que j'apprécie aussi beaucoup dans l'univers de Salima Drider, ce sont les nombreux messages disséminés tout en douceur autant dans le conte que dans ses chansons. Toujours un plaisir à lire et à écouter.

En ce qui concerne les illustrations, je ne sais pas si vous l'aurez remarqué, mais ce n'est pas le même illustrateur pour cet album, il ne réalise pas du tout le même genre d'illustration que Gautier Rebetez. Ses dessins sont plus définis et les couleurs plus vives, tape à l’œil, ils retiennent vraiment l'attention.

Voici deux exemples si vous voulez voir par vous-mêmes



En résumé,

Encore un très bel ouvrage de cette maison d'édition que je vous recommande chaudement autant pour vous que pour vos enfants ou enfants de votre entourage !

Merci à Oswald et aux éditions Nuits d'encre pour l'envoi de ce service-presse.


N'hésitez pas à me rejoindre sur les réseaux sociaux :

https://www.instagram.com/kerrylegres/https://www.facebook.com/lesperlesdekerry/



10 commentaires:

  1. J'aime beaucoup les illustrations et j'avoue que le résumé me met l'eau à la bouche 😉

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben je suis contente que ça te plaise ! :)

      Supprimer
  2. Il a l'air toujours aussi génial et c'est une excellente découverte multi-culturelle en plus !

    RépondreSupprimer
  3. Ce livre a vraiment l'air top, j'aime beaucoup les illustrations! En tout cas, cela a l'air amusant et peut-être même ludique, merci pour la découverte :D

    RépondreSupprimer
  4. Une chose est sûre c'est que je suis fan de la couverture !

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour la découverte de ce titre, je dois bien t'avouer que tu me donnes envie de le lire

    RépondreSupprimer

Back to Top