Les dernières chroniques





20 juin 2017

[Chronique] L'île du Docteur Moreau suivi de La machine à explorer le temps - H. G. Wells


http://www.archipoche.com/livre/lile-du-dr-moreau/

Seul rescapé d’un naufrage, Edward Prendrick est repêché en mer par un navire chargé d’une cargaison d’animaux. Sur  l’île tropicale où il débarque, un certain Dr Moreau se livre  à d’étranges expériences de vivisection. Prendrick ne tarde  pas à découvrir que les créatures passées sous le scalpel  du chirurgien sont le fruit de greffes monstrueuses qui les  rendent douées de pensée et de parole.
Une sorte d’harmonie règne néanmoins sur l’île, tant que  ces hommes-chiens, hommes-porcs ou hommes-léopards  obéissent à la «Loi», un ensemble de règles qui prohibent  leurs pulsions primitives. Jusqu’au jour où, la Loi bafouée,  une véritable chasse «à l’homme» est lancée…
Ce roman est suivi de La Machine à explorer le temps, autre classique de H. G. Wells.




Aujourd'hui, je vous parle d'un livre qui contient deux romans de Herbert George Wells : L'île du Docteur Moreau et La machine à explorer le temps.
Les deux ont été un vrai plaisir à lire, même si j'ai eu une légère préférence pour le premier. Je vais vous parler tour à tour de ces deux intrigues.

Mais avant cela, j'ai été ravie de voir que c'est l'auteur Jean-Pierre Croquet qui a réalisé la préface de cet ouvrage, attention préface à ne pas lire si vous ne souhaitez pas être spoilé !
Jean-Pierre Croquet est un auteur dont j'ai déjà parlé sur le blog avec son roman La loge noire, vous pouvez lire (ou relire) la chronique en cliquant ici.


L'île du Docteur Moreau

Dans cette intrigue, nous faisons la connaissance d'Edward Prendick qui par un malheureux concours de circonstances se retrouve sur une île où un étrange Docteur se livre à des expériences cruelles sur des animaux. Animaux qui dorénavant pensent et parlent... Tout allait pour le mieux (si on peut dire ça comme ça), jusqu'à ce qu'un animal transgresse la "Loi", à partir de là, le danger sera partout.

Ça faisait très longtemps que je n'avais pas lu un roman dit classique. J'avais un peu peur de trouver un style ancien et difficile à lire, mais ce ne fut pas du tout le cas, j'ai adoré la plume de l'auteur. Même avec une narration à la première personne et très peu de dialogues, j'ai été emportée dans son univers moitié science-fiction moitié horreur !
L'auteur a une écriture sans pareille, malgré beaucoup de descriptions, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde.

En ce qui concerne l'histoire, elle est intéressante à plusieurs niveaux : son parallèle avec la religion, le rapport de l'Homme avec la civilisation, sa bestialité qui peut ressortir à tout moment. Mais personnellement, ce qui m'a le plus plu c'est le petit côté angoissant et horrifique qui en fait un roman à une atmosphère singulière.

Si vous deviez lire une seule de ces deux histoires, c'est celle-ci que je vous recommanderais en priorité.


La machine à explorer le temps

Cette intrigue nous présente cette fois un explorateur du temps, c'est-à-dire un homme qui a créé une machine à voyager dans le temps. Cet homme va réussir à aller dans le futur, très loin dans le futur et découvrir nos descendants qui ne ressemblent plus du tout aux humains.

Ici, ce sont les classes sociales qui sont mises à l'épreuve, les pauvres vs les riches, les Eloïs contre les Molocks. D'ailleurs, même les personnages encore humains de ce roman sont plutôt appelés par leur fonction que par leur nom : le Docteur, l'explorateur du temps, le psychologue, etc... Encore un auteur avec le souci du détail, à notre plus grand plaisir !

Ce roman est aussi bon que le premier au niveau de la plume en tout cas, mais je l'ai moins apprécié au niveau de l'histoire, peut-être parce que le schéma était le même donc très prévisible pour moi.
Ce qui est assez drôle donc, peut-être que la maison d'édition l'a fait volontairement d'ailleurs, mais ces deux romans sont construits sur la même structure narrative (je ne sais pas si c'est aussi le cas pour les autres romans de l'auteur par contre).

En gros et en caricaturant un peu, un personnage nous raconte qu'un autre personnage qu'il connait a vécu un évènement surprenant et incroyable. Il lui laisse la parole pendant tout le reste du récit, on apprend que ce personnage se fait un super compagnon pendant son aventure, mais que celui-ci meurt et au final notre protagoniste se retrouve seul, réussit à rentrer auprès des siens et personne ne sait s'il faut croire ses aventures abracadabrantesques. Et voilà fin !

Si le premier roman est plus un roman qui nous fait poser des questions sur les origines de l'homme (civilisation, bestialité), le second est surtout axé sur l'évolution possible de l'Homme. C'est intéressant de voir ce que pouvait imaginer l'auteur à l'époque et de voir la justesse de ses ressentis encore valables aujourd'hui.


En résumé,

A lire pour sa culture générale notamment au niveau science-fiction, mais aussi pour la magnifique plume de l'auteur.

http://www.archipoche.com/livre/lile-du-dr-moreau/
 Merci à LP conseils pour l'envoi de ce service-presse.




N'hésitez pas à me rejoindre sur les réseaux sociaux :

https://www.instagram.com/kerrylegres/https://www.facebook.com/lesperlesdekerry/



10 commentaires:

  1. Je passe mon chemin. Merci pour la découverte!

    RépondreSupprimer
  2. Du classique :)
    Je crois avoir lu le premier quand j'étais au collège...

    RépondreSupprimer
  3. Pourquoi pas, les univers sont assez intéressants !

    RépondreSupprimer
  4. Deux ouvrages que j'ai très très trèèèès envie de relire :)

    RépondreSupprimer
  5. Depuis plusieurs années, je me remets à lire des classiques, ce que j'avais arrêté après le lycée, j'ai lu ces deux histoires et comme toi j'ai préféré L'île du Docteur Moreau que j'avais trouvé plus détaillée et plus angoissante !

    RépondreSupprimer
  6. je n'ai jamais lu celui ci mais c'est vrai que je suis un peu frileuse avec la SF.

    RépondreSupprimer
  7. Il faudra vraiment que je découvre ce roman!! ^^

    RépondreSupprimer
  8. Ce n'est pas forcément mon style mais tu me donne bien envie de lui laisser sa chance et puis un peu de culture n'est pas de refus !

    RépondreSupprimer
  9. Je ne suis pas sûre de me laisser tenter, ce n'est pas trop mon style de lecture ! Merci quand même pour ta chronique :)

    RépondreSupprimer

Back to Top