Les dernières chroniques





12 mai 2017

[Chronique] Albédo - Sébastien Fritsch

http://amzn.to/2qbp8GQ

L’amitié est ce qui reste quand on a tout perdu. Alors Nil n’hésite pas : dès que Mock le contacte, il accepte de le suivre. Même s’ils ne se sont pas dit un mot depuis quinze ans. Même si c’est pour convoyer une urne funéraire. Et même si la destination n’est autre que Ti-Gwern, cette grande maison où, quelque vingt ans plus tôt, ils étaient une poignée à partager leur jeunesse.
Nil sait pourtant qu’on n’efface pas le temps en remontant une vieille route : les rires et la musique, les vins parfumés, les regards, les désirs qui animaient tous leurs séjours dans ce lieu hors du monde, sont désormais bien loin… sans même parler de Maud.
Alors, est-ce l’amitié ou la nostalgie qui le motive à faire le voyage ? Ou devinerait-il, sans vraiment se l’avouer, que rien n’est vraiment fini tant qu’on ne s’y résigne pas ?




Une agréable surprise !

Voilà c'est dit, enfin c'est écrit, ce roman a été un coup de cœur pour moi ! Qui l'aurait cru ? Il est vrai que c'est moi qui ai demandé à lire ce roman en postulant sur le site Simplement, car la couverture et le résumé m'ont tout de suite intrigué. La couverture est juste sublime, fraiche, estivale et le synopsis laissait présager une histoire autour de l'amitié et de la nostalgie, tout ce que j'aime. Mais la première page que j'ai lue m'a fait peur : j'ai découvert que le récit était rédigé à la première personne !
Petit détail pour vous peut-être, mais pour ma part, j'ai souvent tendance à beaucoup moins aimer un roman écrit à cette personne qu'à la troisième. Je ne saurai pas trop vous dire pourquoi, mis à part que je n'arrive pas à rentrer dans l'intrigue autant qu'avec l'autre forme de narration. Étonnamment, ici ça n'a pas été du tout le cas, j'ai adoré ! La plume douce et presque poétique de l'auteur m'a finalement enivré dès les premières pages à mon plus grand bonheur...

Autre point qui aurait pu être rédhibitoire pour moi, le roman est vraiment plus narratif et descriptif qu'il ne contient de dialogues. Les échanges entre les personnages se font rares, mais quand ils sont présents, ils sont tous simplement excellents et réalistes.
Habituellement, un style trop narratif est signe de longueurs et donc d'ennui pour moi, mais encore une fois ici, ça n'a pas été le cas. L'auteur maitrise sa plume à la perfection. Je ne me suis pas du tout ennuyée pendant ma lecture, au contraire, je l'ai dévorée.

Entre amitié et nostalgie, passé et présent

Maintenant que j'ai fait le tour de ce que je croyais ne pas aimer et que j'ai finalement apprécié, je vais vous parler de ce que j'ai franchement aimé.
Comme je vous l'ai dit, les thèmes de l'amitié et de la nostalgie me plaisaient bien et c'est pour cela que cette lecture me tentait particulièrement, je n'ai pas été déçue. Tout ce roman tourne autour d'amitiés passées, mais finalement pas si éloignées que cela.

Un jour, après presque quinze ans sans nouvelle, Mock, le plus vieil ami de Nil, le recontacte dans un dessein bien précis. A partir de là, va s'en suivre une quête de la vérité. Pourquoi Mock l'a-t-il emmené sur le lieu de leurs anciennes beuveries ? Pourquoi a-t-il disparu soudainement ? Était-ce volontaire ou lui est-il arrivé malheur en quelques minutes ?
Ce récit plein de nostalgie nous montrera qu'une amitié n'est vraiment morte que lorsqu'on le décide, que l'amitié même après le temps qui passe, peut se montrer tout aussi forte qu'à ses débuts. Grâce à Mock, Nil va apprendre des choses qu'il ignorait sur les autres, mais peut-être surtout sur lui-même.
C'est ce que j'ai beaucoup aimé : l'introspection de Nil et son évolution tout au long de l'intrigue. Nil ressemble à s'y méprendre à tout un chacun, c'est un personnage réaliste et touchant, si proche de son lecteur aidé en cela par le type de narration.

J'ai aussi beaucoup aimé le mystère résultant de la disparition de Mock, un personnage torturé et atypique, mais qui fait vivre ce roman par sa puissante aura, et ce, malgré son absence.

Et enfin, j'ai adoré l'atmosphère qui se dégageait de cette lecture, entre nostalgie et espoir, entre ressentiments et amitié. Les descriptions des lieux ne sont pas en reste, entre pertinence et beauté, elles m'y ont fait croire, elles m'ont fait aimer l'ambiance qui régnait pendant les séjours de leur folle jeunesse.

https://www.facebook.com/lesperlesdekerry/

Finalement, il y a un seul petit détail de la taille d'une cicatrice de stylo-plume qui me chiffonne, car je ne suis pas certaine d'avoir compris, est-ce que mon cerveau refuserait lui aussi de voir la réalité ?

En résumé,

Un roman sur le thème de l'amitié que je vous recommande chaudement, il est excellent, et ce serait donc vraiment bête de passer à côté de cette lecture !


http://amzn.to/2qbp8GQ
Un grand merci à l'auteur pour l'envoi de son roman et pour sa dédicace !




N'hésitez pas à me rejoindre sur les réseaux sociaux :

https://www.instagram.com/kerrylegres/https://twitter.com/KerryLegreshttps://www.facebook.com/lesperlesdekerry/



15 commentaires:

  1. C'est vrai que la couverture est superbe et je dois avouer que tous les thèmes que tu abordes dans ton avis me plaisent énormément !

    RépondreSupprimer
  2. Ce roman à l'air bien, merci pour la découverte :D

    RépondreSupprimer
  3. Je sais pas si le com est passé... dans le doute je te le remet...
    Ce roman a l'air vraiment pas mal ! en tout cas c'est génial pour le coup de coeur, tant mieux pour toi !!

    Pour re/member je sais pas peut-être que c'est moi qui t'en ai parlé quand je l'ai acheté (ya un petit moment maintenant) ou alors tu l'a vu sur un autre blog...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, apparemment il n'était pas passé ;)
      Oui, j'ai adoré ce roman !!

      Supprimer
  4. Il a l'air top, je l'ajoute à ma WL sans hésiter ^^

    RépondreSupprimer
  5. De prime abord, ce livre ne me tente pas trop mais ce que tu en dis me donne envie de lui laisser une chance :)

    RépondreSupprimer
  6. C'est vrai que ton avis très positif donne envie !
    Personnellement, je suis un peu comme toi, les romans à la première personne me font toujours un peu peur et je préfère de loin un récit avec un narrateur extérieur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente !
      Mais oui, la première personne c'est toujours un risque, je trouve à la limite que ça va mieux avec le jeunesse, mais ici, l'auteur m'a réconcilié avec ce type de narration ;)

      Supprimer
  7. Je ne connais pas du tout mais ça donne envie :)
    Un auteur à découvrir alors ! Je me le note ! Merci Kerry pour ton oeil avisé de lectrice :D

    RépondreSupprimer

Back to Top