Les dernières chroniques





26 avr. 2017

[Chronique] Les Cavaliers passagers - Flora Meaudre et Vincent Biwer

http://lelaboratoireexistentiel.fr/les-cavaliers-passagers/

Après une longue relation, Lucie rejoint le « marché du célibat ». À vingt-cinq ans, elle se retrouve confrontée aux pressions de son entourage qui lui rappelle que son horloge biologique tourne, subit la fragilité de la femme dans l’espace de la rue et de la nuit, multiplie les rencontres sans lendemain tantôt loufoques, tendres ou douloureuses, et intrigue par la contradiction de ses propres désirs. Car entre engagement et plaisirs passagers, Lucie sait-elle vraiment ce qu’elle cherche ?  Comment ces rencontres éphémères et ces échecs successifs transforment-ils la vision qu’ont les deux sexes l’un de l’autre ? 
On suit les péripéties de Lucie de saison en saison, de cavalier en cavalier, des nuits parisiennes aux sites qui promettent l’amour, en passant par les compétitions de tennis et de poker. D’amusement en lassitude, de lassitude en amertume, elle nous confie ses aventures et celles de ses amis comme autant de fragments et d’observations sur ses étranges contemporains. 

Tour à tour mordante et poétique, Lucie est le reflet d’une génération qui semble vouloir réinventer ses repères amoureux tout en étant aux prises avec la norme établie.



Un ouvrage illustré

Voici un ouvrage que j'étais hyper curieuse de lire, en effet, quand l'auteure, Flora Meaudre, m'a proposé de découvrir son livre, j'ai sauté de joie même si ce n'était pas forcément mon genre de lecture, je voulais absolument découvrir son travail. Et savoir que ce serait un ouvrage illustré (par Vincent Biwer) m'a d'autant plus donné envie ! Je ne sais pas si vous le savez, mais j'adore l'illustration, enfin les admirer, moi je suis incapable de dessiner, j'ai toujours été admirative des artistes...
Bref, il s'agit donc d'un livre que j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir et je suis ravie de vous en parler aujourd'hui. 

Tout d'abord, avec ce que je vous ai dit plus haut, vous avez dû comprendre que plus qu'un livre, il s'agit d'une œuvre artistique. Et cela pour deux raisons : la plume de l'auteure, mais aussi pour les dessins illustrant les diverses situations que l'auteure nous conte.

En voici en un exemple : 


Si j'ai choisi cette illustration c'est que je la trouve très forte, d'ailleurs mes enfants qui n'étaient pas loin quand je lisais le livre, ont été attirés aussitôt par ce visage et ses expressions. 
Les illustrations qui parsèment chacun des récits sont plus qu'une cerise sur le gâteau, elles animent cet ouvrage


Une plume douce, mais audacieuse

Pour en revenir au texte, et à sa plume, je l'ai trouvée douce, mais audacieuse. L'auteure, par le biais de son personnage principal, Lucie, arrive à nous dépeindre le quotidien amoureux d'une parisienne presque trentenaire encore célibataire dont la société fait pression dessus. 
Il ne s'agit pas d'un roman, nous suivons, certes, Lucie au fil de ses aventures nocturnes ou pas, mais le livre fonctionne par saisons, par passages sans fil conducteur si ce n'est les relations hommes/femmes qui peuvent être chaotiques parfois. 

On pourrait presque croire à une autobiographie dans la manière que sont narrés les divers évènements et par la façon dont les choses sont abordées. On y ressent un certain recul, une analyse presque personnelle des relations humaines. 

La lectrice (et le lecteur) voit tout de suite que ces scènes, ces relations homme/femme sont réelles, ou qu'elles auraient pu être réelles, car chacun d'entre nous a dû vivre une ou plusieurs de ces situations : rencontres ratées, relations avortées dans l’œuf, amour nocif, etc. Toutes les phases de la rencontre amoureuse à l'amour sont décortiquées et finalement analysées de manière cynique, mais toujours avec humour ! 


En résumé,

Je vous recommande si vous souhaitez découvrir ce sujet avec un livre illustré et à la plume mordante, toujours honnête et drôle !


http://lelaboratoireexistentiel.fr/les-cavaliers-passagers/
Merci à Flora Meaudre et aux éditions Le Laboratoire Existentiel pour l'envoi de ce service-presse.



N'hésitez pas à me rejoindre sur les réseaux sociaux :

https://www.instagram.com/kerrylegres/https://twitter.com/KerryLegreshttps://www.facebook.com/lesperlesdekerry/



12 commentaires:

  1. L'illustration que tu nous montres, me donne froid dans le dos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai choisi la plus effrayante mais les autres ne le sont pas ;)

      Supprimer
  2. Je suis totalement fan du côté illustration et même si ce n'est pas spécialement mon style, du coup ça me fait plus envie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui les illustrations ajoutent un vrai plus ! :)

      Supprimer
  3. Il est dans ma PaL, je l'en sors la semaine prochaine !

    RépondreSupprimer
  4. Je ne connaissais pas du tout merci pour la découverte ! Par contre les illustrations me font un peu peur ahah

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je suis incorrigible, j'ai été obligée de vous mettre l'unique qui fait peur arf, rassurez-vous, les autres sont beaucoup plus douces, ce n'est pas du tout le but du livre ^^

      Supprimer
  5. J'aime beaucoup les ouvrages illustrés, en général ça apporte un vrai plus au livre, cela lui donne une consistance supplémentaires. Je ne sais pas si je me laisserai un jour tenté par celui-ci mais merci de la découverte!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'aime de temps en temps, ce n'est pas ce que je lirais le plus mais parfois c'est très agréable comme dans le cas présent ;)

      Supprimer

Back to Top