Les dernières chroniques





19 juin 2016

[Chronique] Matias et Pimperelle : La machine à voyager - Silvia Bandas


Matias aime fabriquer ses propres formules et ses potions magiques dans son atelier de chimie. Pimperelle est une petite fille très curieuse. Les deux jeunes enfants font connaissance. Par la suite, ils sont transportés dans un tourbillon de couleur et projetés dans différents mondes aussi magiques que terrifiants. Les enfants doivent faire attention pour ne pas être dévorés tout cru dans ce conte où se mêlent fée et sorcière, dinosaure et licorne.Cette histoire est adaptée à tous les enfants, y compris aux plus petits par le biais des illustrations et leur permet de travailler leur imaginaire.

Un bon livre jeunesse

Je vous présente, après Le prince Tohami ainsi que Léa et Nathan et le monde magique, un nouvel ouvrage jeunesse de Silvia Bandas. Encore une fois, l'auteure a comblé mes enfants avec cette petite histoire bien sympathique qui se déroule dans un univers fantastique fort apprécié des enfants, notamment des miens.

http://www.leseditionscana.com/commander/

Mon ainé, 7 ans :  « J'ai bien aimé ce livre parce qu'il y avait des aventures différentes. »

L'intrigue est toujours aussi bien contée, les personnages mignons et attachants. Un enfant de 7 ans ou plus peut aisément lire ce livre seul. Pour les plus jeunes, il est possible de leur lire mais en plusieurs fois. En effet, l'histoire est assez longue tout de même et contient peu d'illustrations, les jeunes enfants pourraient donc se lasser sans pause. 

Mon cadet, 6 ans :  « J'ai aimé le moment de l'excrément du dinosaure mais il y a pas beaucoup d'images ».

Les enfants rencontrent tout au long de l'histoire divers personnages qui attirent leur attention : sorcière, fée, abeilles, licorne, dinosaure...

Ma benjamine, 4 ans :  « J'adore le dinosaure et les abeilles, mais j'ai pas aimé la sorcière et Matias parce qu'il est pas très beau. »  

En résumé, nous avons beaucoup aimé ce livre, je regrette seulement le manque d'illustrations et le format du livre, qui ressemble davantage à un livret qu'à un livre. 

Pour terminer sur une bonne note, à la fin, l'enfant peut même dessiner sa propre représentation de l'histoire voici celle de ma fille qui est aussi douée que moi en dessin ! 

 

1 commentaire:

  1. Merci pour ta chronique. Pour information, mon éditeur va diminuer la taille du livre. Donc, pour ceux qui sont intéressés, mon livre sera en vente en plus petite taille début juillet.

    RépondreSupprimer

Back to Top