Les dernières chroniques





18 juin 2016

[Chronique] La mutité des sentiments - Matthieu Becker


« Un jeune homme ayant construit sa vie dans l’honnêteté et la noblesse des sentiments se retrouve seul face à un ultimatum affectif… un choix s’impose à lui ».
Parce qu’il y a des mots qui, mal employés, blessent à vie ;
parce qu’il devient plus facile de s’excuser plutôt que d’être juste ;
parce qu’il y a des pensées irréfléchies qu’on devrait parfois garder pour soi ;
parce que la bêtise a cela de supérieur à l’intelligence qu’elle n’a pas de limites ;
parce que j’aimerais plus de profondeur dans le silence et moins de superficiel dans les mots ;
parce que victime de ces adages, sans doute comme beaucoup d’entre nous, je me suis imposé – d’écrire- La mutité des sentiments.

 Une nouvelle d'une dizaine de pages
Cette fois-ci, ce n'est pas du roman Le Hurlement de la Chair de Matthieu Becker dont je vais vous parler, mais d'une nouvelle. Vous savez que j'ai adoré son livre mais j'ai aussi beaucoup aimé La mutité des sentiments, bien que ce ne soit qu'une histoire d'une dizaine de pages qui a été éditée au format papier. Que dire à son propos ? Et bien, clairement on reconnait la patte de l'auteur, ça saute aux yeux, Matthieu Becker fait partie de ces auteurs dont on pourrait reconnaitre les écrits entre mille. Puissance dans le choix des mots mis en avant, profondeur des sentiments, mais aussi les peurs les plus intimes dévoilées au grand jour... 

 Toujours plus de sentiments
Avec Matthieu Becker, les sentiments sont toujours de la partie. Les sentiments amoureux, bien sûr, sont toujours au cœur ou plutôt à la naissance d'autres sentiments toujours plus complexes. Des sentiments plus profonds, plus intimes, plus forts. Qui touchent l'âme humaine, qui révèlent ce qu'il y a de plus noir en l'Homme. L'auteur sait faire ressortir et extérioriser toutes les angoisses touchant tout un chacun, je pourrais même dire qu'il les magnifie... Au travers d'une histoire imagée, l'auteur fait prendre conscience de certaines choses à son lecteur, il lui offre une véritable introspection.

En résumé,
Vous ne perdrez rien à découvrir cette nouvelle si rapide à lire mais si difficile à oublier ! 

http://editions-exaequo.fr/La-mutite-des-sentiments

4 commentaires:

  1. Hum... Je ne pense pas lire cette nouvelle car j'ai déjà du mal avec la longueur d'une nouvelle mais en plus 10 pages, pas trop intéressé quoi.

    RépondreSupprimer
  2. Wahou, tu as les mots parfaits pour donner envie ma belle, je suis convaincue !

    RépondreSupprimer
  3. Moi, j'aime bien les nouvelles. A lire toujours entre deux grosses lectures ;)
    Je note !

    RépondreSupprimer
  4. Beaucoup trop court pour moi :)
    Enfin c'est que moi et les nouvelles hein...

    RépondreSupprimer

Back to Top