Les dernières chroniques





13 mai 2016

[Chronique] Rêve d'Ambre à Novodievitchi - Ekaterina Marsolle d'Alciati

http://encrerouge.fr/boutique/reve-dambre-a-novodievitchi/

C’est l’histoire d’une âme tendre et admirative qui voyage à travers la Russie au temps de l’époque soviétique et qui boit avec un frémissement surnaturel toutes les splendeurs qu’il lui est donné de contempler. Plutôt qu’un roman, il s’agit d’un poème au-delà du poème, d’un cantique des cantiques où la tendresse la plus raffinée lie les ombres du réel à la lumière de l’invisible.
Ici s’exprime une âme qui veut comprendre l’essence de la Russie et de sa vaste terre pour mieux en accompagner la vie.

Un livre poétique
Comme vous avez sans doute déjà remarqué, je ne lis que peu de poésie ou d’œuvres poétiques car cela ne me touche ni ne m'émeut particulièrement sauf quelques exceptions près. Je suis pourtant ouverte à plein de genres mais j'ai encore à travailler là-dessus. Pourtant, j'ai pu apprécier un minimum la finesse de l'écrit de l'auteure ainsi que sa capacité à transmettre des émotions au travers de ses mots. J'ai parfois été surprise par l'effet qu'ils ont eu sur moi, mais ça n'a pas suffit à me faire aimer cet ouvrage comme il se devait.

Qui nous conte un voyage
L'auteure nous offre avec son ouvrage un vrai récit de voyage : elle nous fait découvrir la Russie des années 1975. Elle retranscrit avec justesse l'ambiance et l'atmosphère qui se dégage des lieux à cette période. Je crois que c'est ce que j'ai  le plus apprécié dans ce livre. Elle réussit à faire voyager son lecteur dans tous le sens du terme, elle le fait sortir de sa zone de confort.

Mais qui ne m'a pas totalement convaincu
Malheureusement, j'ai du m'accrocher pour lire ce livre, qui s'étend parfois sur des choses insignifiantes, et qui, par conséquent, peine à démarrer. En effet, quand je commence enfin à trouver un sens à ma lecture, voilà que le déroulement final arrive. Un arrière-goût de plaisir laissant aussitôt place à la frustration. Ce fut bien trop court à mon goût, j'aurais aimé plus de matière pour rentrer plus facilement dans le récit.

En résumé,
Un livre qui est certainement très bon mais qui n'était pas fait pour une lectrice comme moi. Je vous invite à le découvrir si vous êtes sensibles à la poésie au récit de voyage.



2 commentaires:

  1. Je ne suis pas très fan de poésie non plus, mais comme j'aime bien les récits de voyage et que j'ai une certaine affection pour les pays froids, peut-être que ça partir le faire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que dans ce cas, ça pourrait le faire oui :D

      Supprimer

Back to Top