Les dernières chroniques





5 avr. 2016

[Chronique] L'Orange sanguine - Laurent Fréour


Qui a tué Hammerer, directeur craint et haï par beaucoup ?
Sa femme ? Un collaborateur ? Un délégué du personnel ? Un des patrons de l'opération télécoms exaspéré par cet être maléfique ou... ? A qui parlent les "voix" ?
Le capitaine Jean-Pierre Vidal, motard et coureur de fond, adepte du "grand raid" réunionnais, enquête !
Une investigation à la mesure de cette course, longue, difficile, à l'issue incertaine.

Une plume légère et accessible

Si on met de côté les coquilles qui se sont glissées par-ci, par-là dans le roman, c'est un livre bien écrit. Il se lit très vite, l'auteur arrive à donner un certain rythme à son récit, autant le manque de descriptions peut-être un défaut pour s'imprégner de l'ambiance, ou des lieux autant, il sert le livre pour lui donner une impulsion qui incite le lecteur à continuer sa lecture avec plaisir.
Le style d'écriture n'est pas pompeux, il est simple et fluide. Le genre de petit polar à lire en vacances pour se détendre, surtout qu'il nous fait voyager : l'histoire se déroule à la Réunion ! Vous n'êtes pas sans savoir que mon mari est d'origine réunionnaise, j'ai donc pris beaucoup de plaisir à lire cette histoire.

Le sens du détail avec peu de descriptions 

L'auteur est à la fois très consciencieux, mais reste vague quant à certaines descriptions. En lisant un roman se déroulant à l'étranger, on s'attend toujours à profiter d'un tas de jolies descriptions des paysages, ce qui n'est pas forcément le cas ici. Néanmoins, l'auteur nous met dans l'ambiance créole, en effet, il maîtrise son sujet, le vocabulaire employé est parfois créole (l'idée de l'index à la fin du roman est excellente), il parle des plats traditionnels de la Réunion (miam !) et il pense aux moindres détails en nommant ses personnages par des noms de famille que l'on retrouve souvent là-bas, comme le nom Payet.

Une intrigue au démarrage lent

Le début de l'histoire, à mon sens, peine à démarrer, l'auteur étant obligé de poser quelques bases. Puis l'intrigue prend peu à peu de l'élan pour ensuite nous happer jusqu'à la fin. La chose que j'ai sans doute le plus appréciée, c'est que l'auteur nous offre les pensées du tueur, le lecteur peut essayer de chercher l'identité du tueur et ses motivations. Il est très appréciable de ne découvrir le nom du meurtrier qu'à la toute fin, ce qui devient de plus en plus rare j'ai l'impression...

En résumé,

Un bon roman qui vous fera voyager et qui vous tiendra en haleine !


Pour lire le très bon avis sur ce livre de ma partenaire Manue du blog Fais-moi peur, cliquez ici.

2 commentaires:

  1. J'ai moi-même de la famille provenant de la Réunion. Je dois dire qu'il peut-être intéressant mais le prix (23 €) me rebute un peu :-/

    RépondreSupprimer
  2. Ce livre a l'air vraiment pas mal mais le policier n'étant pas mon genre de lecture préféré, je pense que le début lent me rebuterais :/

    RépondreSupprimer

Back to Top