Les dernières chroniques





4 févr. 2016

[Chronique] Les anges barbares - Jean-Marc Durand


Résumé du livre Les anges barbares de Jean-Marc Durand :





            Titre : Les anges barbares
            Auteur : Jean-Marc Durand
            Éditeur : Terra Nova
            Date de publication : 6 janvier 2016
            Nombre de pages : 304
            Format : Papier
            Prix :  19 €






Lyon, hiver 1951. Le corps d’une femme, la vingtaine, est retrouvée la gorge tranchée dans le hangar d’une usine. Identité inconnue, pas de mobile apparent. Le commissaire Jean Delmas est chargé de l’enquête. Rapidement, il découvre l’identité de la victime : c’est Martha Lidac, la seule de sa famille à être revenue des camps de la mort. La seule héritière d’une riche lignée d’industriels dont tous les biens ont été spoliés. Qui est l’étrange famille où Martha a trouvé refuge à son retour de captivité, et qui semble dissimuler bien des secrets ? Pourquoi cet homme entrevu un jour a-t-il suscité une telle terreur chez Martha ? Les événements replongent Delmas dans la terrible période de l’Occupation. Profiteurs, délateurs et victimes : six ans après la guerre, presque tout le monde veut oublier cette sombre histoire française. Presque…

Mon avis sur le roman Les anges barbares de Jean-Marc Durand :

Je suis ravie d'avoir à nouveau tenté l'expérience avec le polar historique. Bon ok, j'avoue que ce n'était pas difficile en choisissant la période que je maitrise le plus et que j'aime le plus lire. Mais ce n'était pas pour autant gagné.

L'auteur a su m'intéresser progressivement à son enquête, tout en abordant un point historique dont on entend peu parler finalement. Il soulève dans son récit un autre groupe de personnes oubliées à l'époque, sans doute à leur plus grande joie. Les profiteurs. Quand on dit 39-45, nous pensons tous en premier lieu aux victimes, quoi de plus normal... Puis on repense aux monstres/assassins, aux délateurs mais on oublie souvent ces riches gens qui ont su jouer des coudes pour s'enrichir davantage sur le dos des juifs allant jusqu'à les dénoncer pour voler leur bien.

Ce polar historique pourrait presque me réconcilier avec le genre, la plume entrainante et d'époque de l'auteur y étant pour beaucoup. Il réussit à nous faire (re)vivre l'atmosphère et l'ambiance qui régnaient à l'après-guerre, les horreurs encore bien en tête de tout le monde, la culpabilité pour les uns et le déni pour d'autres.

Certes, j'ai mis un peu de temps à lire ce roman car je n'ai pas l'habitude du genre néanmoins je l'ai beaucoup apprécié notamment pour ses protagonistes aux personnalités approfondies.
Ils étaient soit intrigants soit plus attachants les uns que les autres, une vague de mystère en entourant certains.

Attention, il s'agit bien là d'un policier et non pas d'un thriller. Nous suivons simplement une enquête en même temps que le commissaire Delmas, le lecteur n'a donc pas l'occasion d'essayer de deviner qui est le tueur.

Honnêtement, je ne sais pas ce que je pourrais reprocher à ce roman, il m'a plu, j'ai passé un très bon moment de lecture, mais ça ne deviendra pas mon genre de prédilection. 

C'est un livre que je conseille absolument aux amateurs de polars historiques mais pas seulement puisqu'il ne nécessite aucune connaissance pointue en Histoire. Moi qui suis très réticente pour ce genre de lectures, vous pouvez me faire confiance.


N.B : Un grand merci à LP Conseils et Terra Nova pour cette découverte.


14 commentaires:

  1. A la base, je ne suis pas forcément fan des romans historiques, mais lorsqu'il s'agit de thriller, ça me passionne vraiment, alors merci beaucoup pour la découverte ma belle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'en prie ma belle !
      Moi en historique, j'aime surtout les romances à vrai dire ;)

      Supprimer
  2. Férue d'histoire, c'est un livre qui pourrait parfaitement me convenir ! Par contre je suis pas fan de la couv

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus la couverture me plait pas tant que cela, je n'y ai pas trouvé de rapport mais bon j'aime bien le côté sombre

      Supprimer
  3. Fan d'histoire et de policier, cela ne peut que me plaire, surtout que le roman se passe à Lyon, ville que je connais :D
    Par contre je ne comprend pas quand tu dis que vu que le roman est policier nous n'avons pas "l'occasion de d'essayer de deviner qui est le tueur"... le concept d'un thriller et d'un roman policier, c'est bien de découvrir une intrigue (uniquement dans les thrillers), ou l'auteur d'un meurtre (c'est toujours le cas dans un policier, et c'est le cas dans les thrillers ou le personnage mène l'enquête en parallèle de la police)... En tout cas, j'aime beaucoup les romans policiers, et cela ne m'a jamais empêché d’essayer de deviner l'identité du tueur en même que l'agent de police :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah c'est bizarre ! Parce que pour moi dans un thriller on a vraiment le côté suspens que je ne retrouve pas dans les policiers, où je trouve qu'on devine facilement (ou alors qu'on ne peut pas savoir du tout) qui est le meurtrier..
      Si tu as des bons titres de policiers, je suis preneuse !

      Supprimer
  4. J'ai eu la chance de le recevoir lors de la dernière masse critique Babelio. Je suis impatiente de le lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah super j'ai hâte de lire ton avis du coup !! :D

      Supprimer
  5. Moi qui ne suis pas "historique" je l'avais repéré celui là pour mes chroniques littéraires dans le magazine Pure vintage. Vu l'époque, on est dans la thématique et je cherche chaque trimestre à varier les genres car on a tout style, tout âge en lectorat. Je sais pas si je vais me lancer, à voir ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais je comprends mieux la qualité de tes chroniques maintenant, tu es une vraie pro :D
      Je ne connaissais pas ce magazine, faut l'acheter en papier pour pouvoir lire tes avis ?

      Supprimer
  6. ce livre ne me dit rien, je passe mon tour ;-)

    RépondreSupprimer

Back to Top