Les dernières chroniques





9 févr. 2015

Mauvais garçon - Laurent Bettoni


Résumé du livre Mauvais garçon de Laurent Bettoni :




         Titre : Mauvais garçon
         Auteur : Laurent Bettoni  
         Éditeur :  Don Quichotte
         Année de parution : 2014
         Nombre de pages : 312
         Prix : 18,90






« Bad guy la nuit, premier de la classe le jour. Cette dichotomie aurait eu de quoi rendre schizo n’importe qui. Mais Thomas avait tenu ferme toutes ces années et il se répétait que bientôt plus rien ne l’obligerait au grand écart. […] Il se faisait penser à Superman quand il quitte sa tenue de héros pour revêtir les habits de Clark Kent. Sauf que sa tenue de combat à lui, c’était un jogging de caillera dealer de beuh.»                                                                                                                             Meilleur élève de sa promo et diplômé en sociologie et philosophie politique, Thomas, 23 ans, se voit refuser stages en entreprise et emplois auxquels il postule. D’autres lui passent devant, moins
compétents mais mieux nés, des « fils de » qui disposent de réseaux d’entraide dont Thomas est privé. Alors, en attendant de décrocher un vrai boulot qui lui permettrait de vivre une vie décente aux côtés de sa petite amie, Thomas bricole avec les gars de la cité – deal de shit et autre matos tombé du camion – tout en aiguisant sa rancoeur. Si rien ne bouge, Thomas risque de prendre perpète en HLM, « horizon lointain limité », et de crever lentement dans sa cage de béton. Mais un jour, son directeur de soutenance, Louis Archambault – star médiatique des sociologues politiques –, lui propose de venir l’aider à gérer Ideo, un site d’opinion qu’il dirige anonymement sur le Darknet…

Mon avis sur le roman Mauvais garçon de Laurent Bettoni :

Voici un livre qui m'a tout de suite attirée, autant par le titre "Mauvais garçon" qui est très explicite, autant que pour sa couverture que je trouve belle et simple.
Avant même de commencer à lire le résumé, je me suis dit que le roman allait aborder le sujet d'un jeune garçon , un "bad boy" avec un bon cœur. J'avais presque raison... Ma note tient au presque car j'ai presque adoré ce livre, mais j'ai été malheureusement déçue par la fin.

Ma lecture m'a immédiatement plu, connaissant très bien le milieu du personnage principal, j'ai trouvé très réalistes l'ambiance, le décor et les caractères des protagonistes du début du livre.
J'ai dévoré tout le livre pour en connaître le déroulement final mais j'ai particulièrement apprécié la première moitié du roman. C'est un livre qui se lit vite et bien.

L'univers de Thomas est parfaitement décrit, ce qu'il ressent aussi, on comprend aisément son ressentiment, sa rage, on veut - on a besoin- qu'il réussisse et s'en sorte. On espère que cet aboutissement pendant 150 pages puis petit à petit, on oublie et se concentre sur autre chose. On découvre un autre aspect de sa personnalité, et personnellement j'ai déchanté... Je ne veux pas trop en dire, pour ne pas spoiler l'histoire mais personnellement je n'ai pas compris certains choix du "héros", lui qui est si intelligent, mais qui se fait aussi avoir par les beaux discours finalement...

Un autre thème abordé dans ce livre qui m'a captivé, c'est le darknet, darkweb, etc... Je ne connaissais absolument pas cet environnement et j'ai adoré découvrir ce monde virtuel mais pas ce qu'on y trouve évidemment c'est-à-dire surtout de la cyberdélinquance profonde. Ce livre m'a donc donné envie d'approfondir ce sujet qui m'intéresse.

Ce roman pointe également du doigt les gros problèmes de la société actuelle : l'argent qui est le pouvoir , et le pouvoir qui tombe souvent entre de mauvaises mains. Le racisme, le combat entre les différentes classes sociales, l'exclusion des habitants des HLM et j'en passe.... Et l'auteur en parle très bien, sa plume est d'ailleurs remarquable.

Le seul regret est cette fin qui me semble bâclée, trop de questions restent en suspend pour ma part, mais aussi, je n'aime pas la tournure que prend le personnage principal. Vraiment sans ça, je pense que ce livre aurait pu être un véritable coup de cœur ! L'histoire était originale, prenante, dure, mais j'ai bloqué sur la fin qui ne s'est pas déroulée comme je l'aurais aimé mais qui est pourtant très réaliste.

N.B : Merci à Audrey Daragon pour m'avoir gentiment envoyé cet exemplaire...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Back to Top