Les dernières chroniques





21 janv. 2015

Le liseur du 6h27 - Jean-Paul Didierlaurent


Résumé du livre Le liseur du 6h27 de Jean-Paul Didierlaurent :


                 

                  

         Titre : Le liseur du 6h27
         Auteur : Jean-Paul Didierlaurent
         Éditeur :  Au Diable Vauvert
         Année de parution : 2014
         Nombre de pages : 224
         Prix : 16







"Peu importait le fond pour Guylain. Seul l'acte de lire revêtait de l'importance à ses yeux. Il débitait les textes avec une même application acharnée. Et à chaque fois, la magie opérait. Les mots en quittant ses lèvres emportaient avec eux un peu de cet écœurement qui l'étouffait à l'approche de l'usine."

Employé discret, Guylain Vignolles travaille au pilon, au service d'une redoutable broyeuse de livres invendus, la Zerstor 500. Il mène une existence maussade mais chaque matin en allant travailler, il lit aux passagers du RER de 6h27 les feuillets sauvés la veille des dents de fer de la machine...
Dans des décors familiers transformés par la magie de personnages hauts en couleurs, voici un magnifique conte moderne, drôle, poétique et généreux : un de ces livres qu'on rencontre rarement.

Mon avis sur le roman Le liseur du 6h27 de Jean-Paul Didierlaurent :

2015, est une année qui commence bien sur le plan de la lecture, voici déjà mon deuxième coup de cœur ! Comment dire, j'ai adoré ce livre léger qui se lit facilement et rapidement. En effet, je l'ai dévoré en seulement quelques heures, l'écriture est limpide, claire. J'ai adoré comment est décrit le personnage et l'intrigue, tout en précision et en métaphore.
L'histoire et le personnage sont très réalistes : un homme qui travaille à l'usine et dont la vie se résumé à métro-boulot-dodo. Il déprime chaque jour avant de se rendre au travail. Travail monotone, répétitif et surtout il s'agit d'un emploi qu'il exècre : il détruit des livres. C'est assez paradoxal quand on se rend compte que ce sont les mots qui lui font justement supporter sa vie professionnelle actuelle. Lui qui adore écrire, et qui éprouve un grand plaisir à découvrir et à lire les feuillets rescapés.

Un évènement inattendu va se produire et amener un peu de piquant dans sa vie, qui va le faire se sentir vivant. Va s'en suivre un deuxième coup du sort qui lui va faire prendre au livre , une toute autre tournure.
D'un côté, je le regrette car l'histoire devient tout à coup moins crédible : les hasards comme celui-ci doivent-être extrêmement rares dans la vie réelle.
Cependant, si on met ce point entre parenthèse, les descriptions sont toujours autant justes et poignantes. On a très envie de connaître la suite de l'intrigue, et on ne peut s'arrêter de lire tant qu'on ne connait pas le fin mot de l'histoire.

Ce livre est donc scindé en deux parties selon moi, la première, où on découvre un Guylain Vignolles morne, qui s'ennuie dans sa vie plate et la deuxième où les choses vont enfin bouger. J'ai eu le sourire aux lèvres de la deuxième partie du roman jusqu'à la fin...

N.B : Je voudrais remercier les éditions Au Diable Vauvert de m'avoir envoyé ce livre coup de cœur !

2 commentaires:

Back to Top