Les dernières chroniques





23 nov. 2014

Mes lèvres sont mortes à minuit - suivi de : Le choix du roi - Arièle Butaux


Résumé du livre Mes lèvres sont mortes à minuit suivi de Le choix du roi d'Arièle Butaux :







    Titre : Mes lèvres sont mortes à minuit
    Auteur : Arièle Butaux
    Éditeur : Éditions Écriture
    Année de parution : 2014
    Nombre de pages : 174.
    Prix : 15,95  







Mes lèvres sont mortes à minuit :

Le choix du roi :


Mon avis sur le roman Mes lèvres sont mortes à minuit suivi de Le choix du roi d'Arièle Butaux :


Mes lèvres sont mortes à minuit :
Quand j'ai commencé à lire ce livre, j'ai eu du mal à entrer dans l'histoire, dès le départ beaucoup de questions se posent et c'est assez perturbant puisqu'on ne dispose pas dès le départ de toutes les informations nécessaires à notre compréhension. Puis, évidemment, plus on lit, plus ça s'éclaircit. Il est désormais hors de question de lâcher le livre, l'intrigue nous happe.
Un point important à aborder aussi, c'est qu'il s'agit d'un livre inhabituel, l'intrigue et l'écriture sont différentes de celles que l'on peut trouver dans les livres lambdas je trouve. Il en est d'autant plus stressant. 
L'intrigue est prenante, elle nous angoisse, pourtant c'est le noir, l'obscurité, la nuit qui d'habitude induit le sentiment d'angoisse. Ici, c'est le blanc qui procure cet effet... Le blanc est, de plus, souvent synonyme de pureté, alors comment pourrait-il provoquer ces ressentis ? C'est en lisant ce roman que vous le comprendrez.
En ce qui concerne les personnages, Laura, semble folle à cause de son obsession pour la pureté entre autres mais on se rend compte que c'est tout le contraire. Elle a un psychisme très fort : ce qu'elle arrive à faire pour se protéger est incroyable. Elle a un contrôle de soi (et de son cerveau) exceptionnel ! Mais une simple tâche peut tout faire basculer du jour au lendemain....

Le choix du roi :
Ce deuxième récit du livre m'a moins convaincu que le premier, c'est d'ailleurs lui qui fait baisser la note que je donne à ce livre malheureusement. Habituellement, j'aime beaucoup lire les pièces de théâtre mais ce dialogue entre Henri d'Effiat et Louis XIII ne m'a pas captivé. J'ai très vite lâché le fil de l'histoire malgré ma persévérance. Cependant, c'est un récit qui pourrait tout à fait plaire et intéresser les amateurs d'Histoire !

Conclusion :
Au début, je me suis demandée pourquoi deux histoires si différentes étaient regroupées dans un seul et même ouvrage, mais y réfléchissant bien, c'était sans doute pour faire contraster deux huit-clos : un sur le fond blanc d'un appartement aisé et un dans la pénombre d'une cellule de prisonnier...


N.B : Merci beaucoup à Pauline Bolac chez Lp Conseils pour sa gentillesse et pour m'avoir envoyé cet exemplaire !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Back to Top